ACCUEIL QUI SOMMES NOUS ? IRIS EN IMAGES NOUS CONTACTER
Photo

Ce film de Lillian Liberman recueille les témoignages de ceux qui ont cotoyés Gilberto Bosques et souvent lui doivent la vie

Photo

Réfugiés devant le Château de la Reynarde à Marseille en 1941. Gilberto Bosques, le consul du Mexique, y abrita les républicains espagnols avant leur départ pour le Mexique.

Photo

Sur le bateau, en route vers le Mexique…

Cinéma "Visa al paraiso"

Projections le 16 avril à Utopia Tournefeuille et le 19 avril à la Casa de España, à Toulouse

ARTICLES PRECEDENTS

Le site de l’association IRIS pour la mémoire historique du camp républicain espagnol

interface01
Logon

 

France-Mexique, 1940-1942 :  le consul de l'espoir

Lundi 16 avril, à 20 h 30, diffusion au cinéma Utopia de Tournefeuille du film de Lillian Liberman consacré à Gilberto Bosques, diplomate mexicain basé à Marseille qui permit à des milliers de républicains espagnols et à des juifs d'Europe d'échapper aux persécutions nazies. Débat animé par Gérard Malgat et par IRIS-Mémoires d'Espagne.

 

Ce documentaire retrace l'action du consul mexicain, Giberto Bosques et de ses adjoints à Paris puis à Marseille entre 1939 et 1942. Alors que la Retirada voyait arriver en France des centaines de milliers de Républicains espagnols fuyant la répression franquiste, le président du Mexique Lázaro Cárdenas nomma Gilberto Bosques comme Consul général à Paris avec pour mission de porter assistance au plus grand nombre de réfugiés. Après la débâcle de l'armée française en, juin 1940, Gilberto Bosques installa le consultat à Marseille où pendant près de deux ans, il déploya une intense activité pour aider toutes celles et ceux qui étaient menacés par les nazis et leur complices, les collaborateurs du gouvernement de Vichy.

Cette action humaniste admirable et méconnue est révélés par ce film de Lillian Liberman qui a recueilli les témoignages de ceux qui ont cotoyés Gilberto Bosques et qui souvent lui doivent la vie. Elle retrace son parcours à travers des voix vibrantes, notamment celles de Bosques lui-même, alors âgé de cent ans…

Visa al paraíso, de Lilian Liberman (Mexique, 1 h 48, 2010). 

 Projections le lundi 16 avril à Utopia Tournefeuille à 20 h 30 et le jeudi 19 avril à la Casa de España, à Toulouse, à 18 h 30.

Pour en savoir plus : http://www.cinemas-utopia.org/toulouse/index.php?id=1619&mode=film


Notre association

IRIS-Mémoires d’Espagne a été créée à TOULOUSE en 1996. IRIS signifiait au départ Itinéraires Recherches Initiatives du Sud. C'est aussi un papillon évoqué dans La Langue des Papillons, le superbe film de José Luis Cuerda (1999). Désormais, l'association travaille, avec d'autres, à la réappropriation de la mémoire historique du camp républicain espagnol et sur les enjeux mémoriels actuels en France et en Espagne.

Liens recommandés

Coordination nationale Caminar!

¡Caminar!

• Sur les procès Garzón :

Amnesty International


El Pais

• Chansons de la IIe République et de la Guerre civile par le groupe El Comunero :

El Comunero

 


ACCUEIL QUI SOMMES NOUS ? IRIS EN IMAGES NOUS CONTACTER